Fermer
Your wonderland© Copyright 2018. Tout droit réservé.

Les 20 gestes pour une consommation responsable

Suite à la semaine de la Terre, tu aimerais pouvoir faire de petites actions, mais ta consommation te pose problème? Voici 20 gestes que tu peux intégrer facilement dans ton quotidien. Qui sait, peut-être garderas-tu ces habitudes par la suite!

1. Apporte ta tasse réutilisable

Si tu vas au travail ou à l’école, amène-toi une tasse en céramique que tu laisses sur ton bureau. Comme ça, chaque matin, pas d’excuse pour prendre un cup en plastique. Dans ton sac, dépose une tasse réutilisable. De cette façon, chaque fois que tu auras envie de boire un bon café, tu l’auras à portée de main. Laisses-en une aussi dans ton auto! Plus tu auras à disposition des accessoires zéro-déchet un peu partout dans ton quotidien, moins tu utiliseras du plastique à usage unique.

2. Diminue ta consommation de viandes/produits laitiers

Ici, pas de jugement. Si tu n’as pas envie de complètement couper ta consommation de produits animaliers de ton régime, pas de problème, tout est dans les efforts. Juste une journée par semaine où tu manges une bonne recette végé au lieu de consommer de la viande, ça contribue déjà au bien-être de la planète. Si tu es végétarien, essaie de couper tes produits laitiers graduellement. La chose la plus importante à se rappeler c’est que tous les gestes compte!

3. Achète des produits nettoyants biodégradables

Metro et plusieurs magasins offrent maintenant des produits nettoyants biodégradables en vrac. C’est une manière simple et efficace de faire d’une pierre deux coups! En plus d’être bon pour la faune et la flore, tu ne produiras pas de plastique.

4. Visite un magasin en vrac

À Montréal et maintenant dans plusieurs villes, des magasins de vrac émergent pour t’aider à réduire ta consommation de plastique. Prends le temps de visiter celui près de chez toi pour voir ce qu’il t’offre et leur manière de fonctionner. Tu te rendras compte que c’est pas si sorcier que ça!

5. Achète des produits biodégradable

Tu as besoin de remplacer tes lunettes de soleil, brosse à dents ou encore peigne à cheveux? Plusieurs produits biodégradables tout aussi résistants voire même plus qu’en plastique existent. Tu en trouveras souvent dans des magasins bio, en vrac ou même à ta pharmacie. Ouvre tes yeux pour le bambou!

6. Magasine dans une fripperie

Oh! Le domaine des textiles, comment dire… c’est comme l’agroalimentaire et ses critiques, mais au niveau du vêtement. L’industrie du textile émet en effet 1,7 milliard de tonnes de C02 par ans et la demande risque de doubler d’ici 2030. Pourquoi ne pas réutiliser les vêtements actuellement sur le marché encore en très bon état? Va dans les friperies et crois-moi, on y trouve des trésors. Économiser des centaines de dollars sur du linge de tout aussi bonne qualité, je suis partant! Il suffit juste parfois de s’ôter des barrières mentales. Sinon, d’excellentes marques québécoises écoresponsables utilisant des textiles durables comme Oöm Ethik wear, ou recyclé comme Once again existent. Encourageons nos commerces locaux!

7. Utilise le moteur de recherche Ecosia

Peu de gens en ont conscience, mais l’utilisation d’Internet peut émettre une sévère empreinte écologique en raison de sa consommation énergétique. Par exemple, chaque recherche sur Google émet 20 mg de C02. Utiliser un moteur de recherche comme Ecosia qui reverse 80 % de ses profits dans un programme de reforestation réduit donc drastiquement son empreinte carbone.

8. Supprime tes vieux courriels

De la même manière que les moteurs de recherches, l’envoi et l’emmagasinage des messages ont un lourd bilan énergétique. En effet, 281 milliards de courriels sont envoyés chaque jour dans le monde et beaucoup d’entre eux ne sont que des spams. Tes 5000 emails qui s’accumulent dans ta boîte ne font que remplir les serveurs en Californie qui nécessitent beaucoup d’énergie. 0,3 % des émissions globales de GES sur la planète ne sont donc que l’entreposage de données inutiles pour la plupart. Supprimer ses courriels au fur et à mesure semble futile, mais fait un grand pas pour l’environnement.

9. Utilise des sites de « petite annonce » en ligne pour acquérir de nouveaux objets

Quand vient le temps de trouver une nouvelle tondeuse, si elle n’est vraiment plus utilisable bien entendu, pourquoi en acheter neuve qui coûte cher plutôt qu’une usager tout aussi efficace? Cela permet d’économiser et d’utiliser les ressources déjà en circulation au lieu d’en ajouter.

10. Prend les transports en commun

Oui c’est souvent plus long et oui c’est difficile de rester dans sa bulle quand un ado de 14 ans assis au banc d’en face fait jouer sa musique à pleine tête. Le transport en commun fait cependant une différence énorme dans le trafic urbain. Selon Équiterre, un seul autobus peut remplacer plus de 40 automobiles, économiser 70 000 litres de carburant et empêcher le rejet de 168 tonnes de polluants par année. Assez impressionnant vu de cette façon!

11. Une douche courte plutôt qu'un bain

Prendre un bain est relaxant. Nous prenons nous même souvent des bains en couple pour discuter. La baignoire est par contre un grand consommateur d’eau. Une douche de 5 minutes diminue de moitié la quantité d’eau utilisée par cette dernière. Il paraît en plus que les bains chauds sont néfastes pour le système reproducteur. Je dis ça je dis rien!

12. Ferme l'eau pendant le brossage!

C’est vrai que l’eau du robinet offre un bruit de fond tellement apaisant en se brossant les dents. Trêve de sarcasme, en coupant le jet durant le brossage ou le rasage, on utilise 25 fois moins d’eau. Ça peut paraître infime lorsqu’on pense au temps que ça nous prend, mais au bout d’une année c’est 9500 L qui est sauvegardée. Fais le calcul avec la population du Québec maintenant.

13. Achète local

Acheter local ce n’est pas seulement éviter d’appuyer l’émission de carbone lors du transport international de marchandises. C’est aussi encourager les marchands près de chez toi qui contribues à l’économie locale et se donner à une action qui s’oppose aux conditions de travail médiocre des pays manufacturiers en voie de développement. Cherche le logo « aliments du Québec » et « fabriqué au Canada »!

14. Utilise ou offre le covoiturage

Les applications comme Poparide, Amigo express et les groupes Facebook de covoiturage deviennent vraiment utiles lorsqu’on ne possède pas d’automobiles ou que l’on veut simplement réduire les coûts de transport. Plus le covoiturage sera efficace et utilisé, moins de voitures se trouveront sur les routes.

15. Ferme tes lumières

Sérieusement, depuis le temps qu’on en parle, ce n’est pas si difficile et ça fait baisser les factures d’Hydro. Achète aussi des ampoules D.E.L. qui réduisent grandement les coûts énergétiques!

16. Cuisine à la maison

Ça prend du temps, certes, mais c’est tellement plus gratifiant. Plutôt que d’acheter des plats préparés, transformés et suremballés à l’épicerie, procure-toi des ingrédients frais et plus nutritifs et fais aller ta créativité! De plus, c’est toujours mieux d’apporter ses plats cuisinés soi-même le lendemain que de se ruiner à la cafeteria. Tu seras certainement gagnant!

17. Refuse les publisacs

3,5 millions d’un mélange lourds de plastique et de feuilles cirés sont distribués chaque semaine au Québec. C’est énorme quand on pense qu’une très grande proportion de personnes ne prennent même pas la peine de les feuilleter et finissent au dépotoir. Procure-toi l’auto-collant anti-publisac pour signifier aux distributeurs que tu n’en as pas besoin.

18. Amène tes contenants réutilisables

Dans la même veine que le vrac, il est possible d’aller chercher des aliments à l’épicerie sans passé par l’emballage. Apporte tes fameux Tupperwares au comptoir des poissons, à la boucherie ou chez le boulanger. Il suffit de faire peser son contenant par le responsable et de le remplir de ce que tu veux. L’employé y collera le prix et te voilà déjà prêt à passer à la caisse. C’est si simple qu’il est difficile de croire qu’on en a perdu la logique pendant longtemps avec les sacs en plastique.

Utilise une diva cup ou une serviette hygiénique réutilisable

Les femmes ont bien sûr une tout autre expérience que les hommes en ce qui a trait à la consommation de matériel d’hygiène personnel. En effet, une femme jette en moyenne dans sa vie entre 100 et 150 kg de tampons, serviettes, etc. La coupe menstruelle ou les dessous lavables peuvent être de bonnes alternatives aux outils de l’inévitable cycle oestral.

Ferme tes appareils (pas de veille)

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le mode veille des appareils électroniques a tout de même une forte consommation énergétique. Par exemple, une console de jeux nouvelle génération en veille consomme jusqu’à 50 % de l’énergie totale qu’elle utilise. Fermer les appareils demeure donc le meilleur moyen d’économiser l’énergie et de garantir la durée de vie d’un écran.

C’est ce qui conclut cette liste de 20 gestes simples et rapides à prendre comme habitude. Une vingtaine d’actions qui, à long terme, feront une grande différence pour notre planète. On dit souvent que l’initiative écologique doit être prise par les corporations avant les citoyens, mais qui a le pouvoir de la consommation au final? On change le monde en commençant par changer ses propres habitudes!

Pour plus de tips, rend toi sur notre article Juillet sans déchet!

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *