Fermer
Your wonderland© Copyright 2018. Tout droit réservé.

5 raisons de visiter l’Acadie cet été

Dans une province voisine à la nôtre, une irréductible communauté francophone fait perdurer sa culture depuis des siècles malgré les embûches historiques. L’Acadie est une patrie qui s’étend aux quatre coins du monde, mais dont la plus grande concentration se trouve dans les provinces atlantiques canadiennes. D’Edmundston au Nouveau-Brunswick à Chéticamp sur l’île du Cap Breton, on peut entendre le dialecte acadien qui rappelle encore une fois que le Canada est bel et bien une province bilingue. La plupart des communautés se situent sur le bord de la mer pour la pêche ce qui fait en sorte que les plus beaux endroits à visiter s’y trouvent aussi! Que ce soit pour les plages, la bière, la bouffe ou pour la culture en elle-même, toutes les raisons sont bonnes pour découvrir l’est cet été. Voici pourquoi!

L’histoire

En arrivant dans la région acadienne, nous ne savions pas à quoi nous attendre. Nous n’en connaissions pas beaucoup sur la culture et encore moins sur leur passé. On s’est vite rendu compte que l’Acadie possède une histoire au moins aussi riche que celle du Québec. Parler avec les locaux nous a permis de constater que les Acadiens sont fiers de leurs origines et qu’ils ont à cœur la préservation de leur culture dans une province à majorité anglophone. Lors de notre passage à Caraquet sur la péninsule acadienne, nous sommes allés faire un tour au Village historique acadien, un véritable musée vivant. C’est un village reconstitué de manière presque authentique avec des bâtiments du 18e au 20e siècle. Des acteurs en habits d’époque en train de se donner à leur besogne dans leur maison répondent à nos questions comme si nous étions en plein voyage dans le temps. Ça nous a permis d’en apprendre beaucoup sur les causes du grand dérangement (la déportation des Acadiens en 1755) ainsi que sur leur coutume à travers les années. C’est une activité qui vaut 1000 fois le détour pour toute la famille.

La bouffe

La culture culinaire en Acadie s’apparente beaucoup à celle du Québec, simple, mais délicieuse. Bien entendu, nous sommes dans les maritimes et les cages à homards s’empilent dans la cour des maisonnées et l’on y reconnaît facilement les pêcheurs dans chaque quartier. On ne peut donc pas passer à côté d’un excellent souper au homard fraîchement sorti de l’eau. Les habitants le font préférablement bouillir et avec un peu de beurre à l’ail c’est un repas à bénir. En Acadie, la râpe ne chôme pas. Ils ont eux aussi une poutine qu’ils appellent la poutine râpée. Je m’attendais à une simple poutine avec du fromage râpé, mais c’est un peu plus complexe que ça. C’est en fait une boule de patate bouillie avec, à l’intérieur, un morceau de porc salé. L’expérience culinaire se poursuit en y saupoudrant de la cassonade. C’est définitivement à essayer tout comme la crêpe râpée qui est simplement une crêpe à base de pomme de terre. N’hésite pas à poser des questions aux locaux sur l’histoire derrière ces mets qui témoigne d’un passé paysan difficile, mais passionnant.

La bière

Quoi de mieux pour accompagner une poutine râpée qu’une bonne broue acadienne? Le Nouveau-Brunswick est un terrain propice au développement des micro-brasseries et le nord de la province possède maintenant sa propre route des bières. À Paquetville, la brasserie et distillerie Les fils du roy fait littéralement de l’art en bouteille. Brassé en grande partie avec des herbes et arômes locaux, le palais sera charmé par ces bières artisanales. Tant qu’à y être, essaye aussi ses spiritueux de renommé international! Le gin Thuya te transportera dans un univers de conifère et sa très puissante absinthe, La courailleuse, te réchauffera l’œsophage avec ses notes d’anis herbacé. De l’autre côté de la péninsule, à Tracadie, se trouve une coopérative de brasseurs nommés les Brasseux d’la côte. C’est une brasserie ayant à cœur la qualité de leur bière qui produit entre autres la Moscou-Miscou, une stout impériale russe aux accents de chocolat à 9 % de degré d’alcool. À noter parmi les autres établissements présents dans la région, la Au Bootlegger à Bathurst, la Savoie’s Brewhouse à River Charlo et les brasseurs du Petit-Sault à Edmundston pour ne nommer que ceux-là.

Les plages

Les régions du Nouveau-Brunswick à majorité francophone se situent presque toutes en bord de mer. Ce n’est donc pas pour rien que la joie de vivre est une particularité des gens d’Acadie avec autant de plages où relaxer. Aux abords de Shédiac, découvre une des plus belles plages en Amérique du Nord, la plage Parlée qui se distingue comme possédant une des eaux les plus chaudes au Canada. À Kouchibouguac, marche sur la promenade en bois par-dessus les marais salés pour te rendre à la plage Kellys ou bien joue une partie de Volley-ball en bas des falaises de Grande-Anse. L’été est loin de la monotonie au Nouveau-Brunswick.

Les gens

En Acadie, on y va surtout pour les Acadiens bien entendu! Nous avons rencontré tellement de personnes formidables que c’est grâce à eux qu’on a le goût de revenir. Les habitants t’inviteront à un barbecue chez eux, ou t’amèneront à leur table au pub pour déguster une bonne p’tite bière. Leur jargon chiac ou acadien les rend si charmants et le parler est si diversifié d’un bout à l’autre de la côte. Si tu y vas, c’est important de distinguer le chiac du dialecte acadien. Le chiac provient du sud dans la région de Moncton et Shédiac; J’ai parké ma car dans le driveway. L’acadien est beaucoup moins franglais et utilise un vocabulaire qui semble être plus vieilli; Tchin tes hardes pi ter rchanges de dsour ça va bayer dla torque, fais sur dhucher avant de garocher la rig (demande-moi pas ce que ça veut dire x)). Ils n’hésiteront certainement pas à te parler de leur histoire dont ils sont très fiers et te démontrer un peu de leur culture dans leur coutume et leur cuisine. Nous y avons fait des connaissances avec qui nous garderons contact encore longtemps.

C’est donc ça l’Acadie, une région sans réelle frontière qui se distingue de sa voisine québécoise grâce à son histoire passionnante et sa gastronomie plus que particulière. En espérant que cela a piqué ta curiosité et que tu te rendras dans l’est pour tes prochaines vacances! Le Canada a tellement à offrir qu’il serait dommage de passer à côté pour quelques palmiers.

Envie de découvrir de nouvelles destinations canadiennes?

Au Québec

Au Nunavut

L’Ouest canadien

 

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *