Fermer
Your wonderland© Copyright 2018. Tout droit réservé.

Tourisme animalier

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avec l’ère d’internet et des nouvelles technologies, notre accès à l’information a grandement changé! On peut maintenant rire devant des milliards de vidéos de chats sur YouTube, liker la selfie de ton ami dans le Sud avec un perroquet ou encore sur le dos d’un éléphant en Thaïlande. Ou encore lorsqu’on écoute des Planet Earth à propos des pingouins sur Netflix et qu’on a la soudaine envie de pouvoir les admirer en vrai, de pouvoir les touchées ou même leur donner un câlin! Les entreprises ont compris et nous ont fièrement inventé les zoos, biodômes, aquariums et toutes sortes de tours possibles pour pouvoir les toucher et interagir avec des animaux en captivités… Est-ce que vous vous êtes déjà demandé si le tourisme animalier était éthique? Est-ce que les animaux en souffrent? Comment faire du tourisme écoresponsable?

Parce qu’il faut comprendre que la curiosité nous pousse en tant qu’humain à vouloir en apprendre sur ce qui nous entoure. Et c’est normal! MAIS certains critères de sélection sont nécessaires avant de donner notre argent, donc notre accord, à ces compagnies avec ces compagnies de tourisme animalier qui nous offrent le tour de notre vie!

Captivité

Il faut savoir que le tourisme animalier a une place énorme dans notre économie actuelle. Le commerce des espèces sauvages génère plus de 15 milliards de dollars par année!!! Tous ces mammifères capturés, échangés et achetés… Pour ensuite créer, un faux écosystème pour recréer leur environnement naturel pour que chaque famille occidentale puisse venir admirer les pingouins, les tigres et girafes…! Pour respecter l’animal, il nous faut donc éviter toute activité au zoo, aquarium et plus particulièrement les spectacles de dauphins ou avec les orques, les selfies avec animaux dociles, Biodôme.

Milieu naturel

Pour observer les animaux, on doit aller là où ils vivent et non pas les arracher de leur mère et les mettre en captivité pour les amener en Occident par curiosités. Il faut faire des sacrifices et s’abstenir d’aller voir des animaux qui ne viennent pas de là où l’on vit. Il n’est pas normal d’observer des zèbres, girafes et autres près de chez toi sauf si tu vis en Afrique…

Alors tu demandes surement comment concilier éthique et tourisme animalier. Voici pour toi quelques étapes pour t’aider à trouver l’activité qui te permettra de vivre ton rêve responsablement et respectueusement?

Premières étapes : BOYCOTTE toute activité avec des animaux en captivé ou d’aller voir des animaux qui ne sont pas originaires du pays que tu visites. Quel est le type d’activité? Est-ce que ça comprend un contact avec l’animal? Si oui il faut aussi boycotter parce que les animaux sauvages sont SAUVAGES.

Troisièmes étapes : CHOISIS ta compagnie et ne choisis surtout pas une compagnie seulement pour le prix parce qu’il faut que tu sois sûr que leur technique est éthique. Par exemple, cet été nous sommes allés faire un safari sur mer pour aller observer les baleines, dauphins, orques et aigles. La compagnie que nous avons choisi avait des règles bien établies pour chacun des zodiacs. Ils ne s’approchaient pas plus de 400 mètres des mammifères marins, par exemple. Leur but était de faire découvrir la faune et la flore le plus respectueusement possible aux touristes, venus des quatre coins du monde. La compagnie investissait même dans une organisation tout près pour replanter des arbres pour venir balancer leur empreinte de carbone. J’ai donc pu avoir une des plus belles journées de ma vie tout en étant respectueuse de mon environnement.

Voici quelques questions que tu peux te poser pour arriver à faire un choix sur une compagnie de tourisme animalier en particulier :

  • Quelle est leur approche lors d’un tour?
  • Est-ce qu’ils font partie d’un programme pour la protection de la faune et de la flore?
  • Ont-ils des pratiques vertes?

Quatrièmes étapes : regarde les références en ligne sur la compagnie pour s’assurer de ton choix. Parfois même tu peux publier dans divers groupes Facebook et demander l’avis des autres par rapport à l’activité que tu veux faire. Certaines personnes l’ont surement fait avant toi donc peuvent t’éclairer sur ton choix.

Cinquièmes étapes : SOIT respectueux! On doit donc réduire au minimum le contact homme-animal. Surtout, éloigne-toi des animaux sauvages, regarde-les avec tes yeux, prends des photos!

 Dernières étapes : SOIT responsable. Si tu vas en forêt, ne laisse pas tes déchets dans la nature, si tu fais de la plongée en apnée ne t’approche pas trop des coraux, laisse les coquillages dans l’eau.

Savais-tu que plus de 50 000 touristes avaient regardés des références sur Tripadvisor avant d’effectuer un tour animalier? L’étude a aussi révélé que 80 % des gens avaient par la suite laissé une référence positive sur les compagnies qui maltraitent les animaux. C’est ici que la désinformation devient très problématique, parce que si tous ces gens avaient su les pratiques, bon nombres d’entre eux ne les auraient jamais encouragées. Les blessures des animaux où leur fatigue n’est pas toujours visible… Suite à ces chiffres, une pétition avec plus de 558 000 supporteurs demandant à TripAdvisor de ne plus vendre de forfaits reliés aux compagnies qui commettent des pratiques cruelles envers la faune et la flore. Et ils les ont écoutés. Grâce à cette pétition, TripAdvisor a cessé de vendre et de faire partenaire avec ces compagnies qui offrent des activités cruelles. Ils ont même mis en ligne un site web éducatif pour sensibiliser des millions de touristes face aux cruautés commises aux animaux sauvages.
Si vous voulez agir, venez signer.

Le vrai problème c’est le système économique dans lequel nous vivons actuellement qui fait en sorte que les compagnies de tourisme animalier veulent prendre de l’expansion et empiète donc sur le territoire des animaux au nom du profit. La désinformation dans les régions du monde moins développées joue aussi pour beaucoup. C’est pourquoi Tripadvisor a décidé d’agir. Notre place dans cette industrie c’est de ne pas encourager ces pratiques en boycottant les entreprises qui ne se rapprochent pas de nos valeurs pour leur faire comprendre. Ainsi, peut-être, un jour les choses changeront pour le meilleur, mais d’ici là on observe les animaux de loin.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *